Roue de secours : tout ce que vous devez connaître

La crevaison est sans aucun doute la grande hantise de tout conducteur. Et pour cause, nous sommes nombreux à redouter le montage d’un pneu de secours. Tout ceci a poussé Tiregom à s’intéresser au pneu de secours, aspect important de l’entretien souvent ignoré par l’automobiliste, et qui se transforme en vrai problème lors d’une crevaison.

Galette ou roue de secours ?

 

Elles sont toutes les deux utilisées pour remplacer une roue dont le pneu est crevé. Si la galette est considérée comme un des types de roues de rechange, il existe des différences entre ces deux équipements de dépannage.

Où se situe la différence ?

La principale nuance est que la roue galette constitue une solution temporaire, qu’il faut remplacer aussitôt que possible, tandis que le pneu secours complet n’est autre qu’un pneumatique monté sur une jante, à l’image des autres roues de l’automobile.

La galette quant à elle est constituée d’un pneu et d’une jante de faible largeur. Si ce second type de roue de secours a l’avantage d’être très peu encombrant et plus léger, vous devez vous limiter à une vitesse maximale de 80 km/h lorsque vous roulez avec. En saison pluvieuse par contre, ne dépassez pas les 65-70 km/h, de préférence.

Ces limitations sont à respecter rigoureusement. En effet, la galette étant moins large qu’une roue complète, cela crée un déséquilibre par rapport aux autres pneus de la voiture. En outre, les virages et ronds-points doivent être abordés avec plus d’attention lorsque vous conduisez avec une roue galette.

Par ailleurs, la pression de la galette doit être vérifiée régulièrement, à raison d’une fois par mois. Comparativement à une roue classique, celle-ci est plus importante et peut dépasser les 4 bars. Vous pouvez lire sa valeur sur la jante de la galette.

 

tout l'equipement necessaire pour changer une roue ou mettre une galette

 

La roue de secours est-elle obligatoire ?

 

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la roue de secours, à la différence du gilet de sécurité et du triangle de signalisation, n’est pas obligatoire pour circuler sur les routes françaises.

La preuve en est que les constructeurs n’équipent d’ailleurs que rarement les véhicules récents de pneu de dépannage, et optent plutôt pour une simple bombe anti-crevaison.

 

bombe anti-crevaison Total

 

Le point sur la loi

En revanche, il est fortement recommandé d’en posséder un, ainsi que tout le nécessaire pour l’installer. La législation française stipule en effet qu’il est formellement interdit de rouler avec des pneumatiques défectueux ou en mauvais état. Tout manquement à cette disposition peut faire l’objet d’une amende pouvant aller jusqu’à 375 €, voire une immobilisation du véhicule.

 

Où se trouve ma roue de secours ?

 

L’emplacement de la roue de secours varie d’un véhicule à un autre. Si la plupart du temps, elle est embarquée dans la malle arrière ou sous la caisse, certaines voitures proposent un rangement sous le capot. Les tout-terrains et SUV quant à eux ont parfois leur pneu de secours installé sur la porte du coffre.

 

Roue de secours sous le capot d'une Renault 14

Certains véhicules ont leur roue de secours stockée sous le capot.

 

Quelle roue de secours choisir ?

 

Étant donné que les véhicules récents ne sont plus équipés de pneu de rechange, vous devriez envisager d’acheter une roue secours lors de l’acquisition de votre voiture. Vous aurez alors le choix entre différentes options, ayant chacune ses avantages et inconvénients.

La première est un ensemble jante et pneumatique identique aux pneus montés sur le véhicule à l’achat.

 

Roue de secours d'une Seat Leon première génération

Cette Seat dispose d’une roue de secours complète située sous le plancher du coffre. Lorsqu’elle n’est pas utilisée, elle sert aussi de caisson de basses.

 

En plus de ne pas être une solution temporaire comme les galettes, cela préserve l’esthétique de l’automobile. En revanche, cette option requiert plus de place lorsqu’aucun emplacement spécifique n’est prévu pour le rangement. Le même problème se pose si vous optez pour un pneumatique complet – mais de taille différente par rapport aux autres roues – monté autour d’une jante qui peut être différente.

 

Parmi les solutions temporaires envisageables figurent :

  • la roue galette
  • le pneu temporaire compact (plus petit, muni d’une bande de roulement peu profonde et généralement gonflé à 60 psi) et le pneu temporaire pliant (rare, et plutôt compliqué à mettre en place).

Ces types de pneu ont l’avantage d’occuper moins de place qu’une roue complète, mais sont conçus pour une utilisation limitée et restreinte.

 

Où acheter une roue de secours ?

 

Qu’il s’agisse d’une galette voiture ou bien d’un kit roue de secours, vous devriez pouvoir trouver l’équipement adapté à votre véhicule auprès d’un concessionnaire ou en prenant contact avec la marque. Si vous souhaitez en revanche une roue de secours équiper votre voiture ou une remorque d’une roue complète montée sur jante, passer par Tiregom vous permettra de comparer les prix, et de faire des économies lors de l’achat des pneus.

Conclusion

Même si elle perd de plus en plus du terrain par rapport au kit anti-crevaison et n’est pas obligatoire, la roue de secours est toujours très utile en cas de crevaison. Qu’il s’agisse d’une galette voiture ou d’un pneu secours ordinaire, la fixation s’effectue avec le même matériel.

Achetez vos pneus voiture jusqu’à -40%

Label vendeur appouve Tiregom

Sur Tiregom, c’est prix bas garanti, achat en confiance, mais surtout des vendeurs approuvés !

Posez-nous vos questions sur les pneus auto.

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez-moi !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !