Test Michelin Road 5 : le pneu sport-touring à l’essai

Les pneus Michelin Road 5 sont des pneus du segment routier sportif : ils sont donc censés tenir le pavé sans s’user trop vite, par toutes les conditions et permettre de rouler suffisamment fort sur route pour ne pas se faire pourrir par les copains. Après 9000 kilomètres de routes diverses et variées, voici notre verdict.

 

Pneu Road 5 Michelin moto

 

Ne m’appelez pas Pilot Road 5 !

Avec cette cinquième évolution de la gamme Road, la marque de Clermont-Ferrand change un peu la dénomination. Exit le Pilot pour parler de ce pneu, on a un plus simple Michelin Road 5. Par rapport à son prédécesseur, cette gomme doit fournir plus de confiance même après 5000km.

Ça c’est le discours officiel, mais étant comme Saint Thomas, il nous faut tester. La machine de test sera ma Hornet de 2007.

 

Essai du pneu moto Michelin Road 5

 

Le Road 5 : pour rouler à tous les rythmes

Contexte pour l’essai du pneumatique

Ce qui est bien dans le Sud-Est, c’est que nous avons un large panel de routes, allant de l’A8 – une purge – à la D14 dans le Var – une spéciale de rallye, aussi étroite que viroleuse. Entre les deux, nous avons les courbes rapides de la route Nap.

Bref, de quoi tester la vivacité à l’engagement de ce Road 5.

 

 

Un pneu Michelin polyvalent

Version courte : ces gommes permettent tout, la moto navigue agilement d’un virage à l’autre. Quant au temps de chauffe, il est réduit à son strict minimum : dès les premières mises sur l’angle, le pneu Sport- GT inspire confiance, autant en mode balade qu’avec un rythme plus élevé.

Il faut toutefois noter que lorsque l’on roule cool, la gomme clermontoise renvoie un peu trop bien les informations sur l’état de la chaussée, ce qui fait que le motard aura tendance à ressentir le bitume s’il est en mauvais état. Mais ce léger défaut disparaît lorsqu’on décide de titiller les capacités sportives de ces gommes.

En effet, la remontée d’information permet de bien sentir l’avant, et donc de rentrer suffisamment fort dans les virages tandis que son agilité aide à enchaîner les courbes sur les départementales où les virages sont plus présents que les lignes droites.

Attention, ce n’est pas un pneu hyper sportif, il n’en a pas les réactions, même si son comportement, sur route, s’en approche. Quant à l’arrière, son grip autorise une remise de gaz sur l’angle en toute confiance, même sur du bitume rafistolé « pour notre sécurité ».

 

Test pneu moto Road 5

 

Les caractéristiques du pneu Road 5

Dans Sport-GT, il y a Grand Tourisme

Une autre facette qu’on attend d’un pneu Sport-GT est sa capacité à rouler longtemps et par tous les temps. Pour la première partie du programme, nous avons donc enchaîné 9000 kilomètres sur un roadster 600 en variant les types de routes.

Même si les pneus commencent à montrer des signes d’usure, on est encore loin du témoin. Il va encore falloir enchainer les bornes pour arriver au bout de ce Michelin Road 5, ce qui est une bonne nouvelle quand on parle de pneu GT. Surtout que l’usure du pneu est propre et malgré les 4000 bornes de trajet boulot, le rond n’est pas carré.

Mais une autre caractéristique d’un pneu qui se veut tourisme est qu’il doit inspirer confiance dans toutes les circonstances, et surtout sur le mouillé.

 

Caractéristiques pneu Road 5

 

Et sur sol mouillé ?

Lors des essais organisés par la firme au Bibendum, le niveau sur route mouillée s’était révélé excellent selon tous les journalistes. Mais si tester un grip sur une piste arrosée est une chose, rouler sur un bitume détrempé de pluie en est une autre (surtout avec sa moto perso).

Pour rappel, la technologie XST Evo qui équipe le Road 5 doit, d’après Michelin, augmenter la capacité de drainage du pneu et donc permettre de rouler – presque – comme sur le sec. C’est un pari réussi ! Même si les routes sont mouillées, on enchaîne les virages sans appréhension. L’avant reste bien stable et l’arrière n’amorce pas la moindre glisse. Sur la prise de frein, la moto reste saine et l’ABS ne daigne pas se déclencher. Au niveau conduite, ces Road 5 rendraient plaisante une balade sous la pluie.

 

Notre avis sur les Road 5

Avec le Road 5, Michelin a réuni une partie des ingrédients d’un pneu Sport-GT : une agilité qui permet de rouler vite et une capacité à rouler par tous les temps. Les bornes enquillées ne mettent pas à mal le comportement des gommes. Cette monte est donc un choix judicieux pour celui qui veut rouler sport tourisme avec une grosse dose de sport.

 

Nos autres articles sur les pneumatiques Michelin :