Quels constructeurs auto ont choisi les pneus Michelin en première monte ?

Depuis ses origines, et grâce au travail remarquable de ses équipes, la marque Michelin « chausse » en première monte une multitude de modèles, y compris certains des plus prestigieux et/ou des plus sportifs. Quels constructeurs lui font confiance ?

 

 

Pneus Michelin en première monte

 

La renommée des pneus Michelin

La France peut s’enorgueillir d’avoir donné naissance à un manufacturier pneumatique de renom, figurant parmi les principaux acteurs du marché. En effet, la marque au célèbre bibendum est parvenue à s’imposer comme un fabricant haut de gamme, capable de « séduire » de nombreux constructeurs automobiles.

Très récemment encore, quelques exemples marquants sont venus confirmer que l’aura du fabricant hexagonal reste intacte auprès des plus grands constructeurs mondiaux.

 

Quels véhicules sont équipés de pneus Michelin en première monte ?

Si nous voulions énumérer ici une liste exhaustive des véhicules qui sortent de leurs chaînes d’assemblage avec des pneus Michelin, nous aurions sans nul doute perdu votre attention avant même d’en arriver au tiers. De fait, plutôt que de nous lancer dans cette périlleuse aventure, nous allons privilégier une présentation au travers de quelques exemples récents, et marquants.

 

Pneu Pilot Sport 4s pour BMW

Ainsi, pour les X3 M et X4 M, le constructeur munichois BMW a choisir Michelin, et plus précisément son modèle UHP (Ultra Haute Performance), le Pilot Sport 4S, en 255/40 ZR21 102Y à l’avant, et 265/40 ZR21 105Y à l’arrière. Rappelons, à toutes fins utiles, que nous parlons ici de SUV de 2 tonnes, dont les moteurs d’une puissance de 510 chevaux sont capables de les expédier jusqu’à plus de 280 km/h.

Indubitablement, pour assurer à l’automobiliste une bonne une maîtrise de sa voiture avec de telles contraintes, seul un pneu de très haute qualité peut être choisi par le constructeur.

 

Nombreux constructeurs auto

Il en va de même pour le Porsche Macan, par exemple, lui aussi équipé en Michelin, mais aussi pour certains modèles plus accessibles, chez les marques françaises bien sûr – Peugeot (208, 3008, etc.), Citroën, Renault (Clio V, notamment) – mais aussi italiennes, coréennes, américaines, etc.

 

Pourquoi les marques choisissent Michelin ?

Si Michelin parvient à « séduire » autant en première monte, c’est notamment grâce à une politique d’innovation constante, qui lui permet de rester au contact des dernières technologies disponibles, voire de les initier.

Il en va ainsi, par exemple, du pneu sans air Uptis, attendu pour 2024 sur des modèles General Motors.

Quant aux technologies de gomme Bi-Compound, et même Tri-Compound, utilisant différents types de caoutchouc sur des parties distinctes de la bande de roulement, l’expertise de Michelin en la matière est mondialement reconnue et saluée.

 

Dois-je choisir les mêmes pneus Michelin que ma monte d’origine ?

Souvent, au moment de changer les pneus d’une voiture qu’il (ou elle) a acheté neuve, l’automobiliste se retrouve perplexe face à cette question. En effet, lorsque l’on sait qu’un constructeur automobile fait parcourir plusieurs millions de kilomètres à un modèle pour le tester avant de le commercialiser, et qu’une partie de ces essais porte bien entendu sur les pneus, il semblerait logique que seul la gomme de première monte puisse être utilisé.

En vérité, la réponse est plus complexe qu’il n’y parait de prime abord.

S’il est tout à fait possible de privilégier le même modèle de pneu Michelin que votre monte d’origine lors du remplacement de cette dernière, rien ne vous y oblige – sauf exceptions.

 

Attention à l’homologation

Exceptions, vous dites ? Le point clé à prendre en compte concerne ici l’homologation dont dispose le pneu de première monte, car il faut impérativement que son « successeur » y réponde également. Il convient de veiller aux homologations européennes légales, ainsi qu’à l’indice de charge et au symbole de vitesse – en présupposant bien entendu que les dimensions aient bien été respectées.

Pour mieux comprendre, prenons deux exemples concrets. Si un conducteur constate qu’il a des pneus Michelin ZP (Zero Pressure) sur sa voiture, il devra impérativement choisir un produit de remplacement parmi la gamme des RunFlat, c’est-à-dire à roulage à plat. Les ingénieurs châssis auront en effet œuvré en tenant compte des flancs renforcés de ce type de pneumatique, et un pneu qui ne serait pas RunFlat pourrait dégrader le comportement du véhicule.

Un exemple :

À l’extrême, la Bugatti Chiron, qui vient d’atteindre 490 km/h – excusez du peu ! – doit avoir des pneus capables de supporter de telles vitesses, et seul Michelin répond alors présent ; dans ce cas de figure, le – chanceux – propriétaire d’une Chiron devra bien remplacer ses pneus Michelin par les mêmes que ceux de la monte d’origine. En tout état de cause, et pour en revenir à des voitures que le commun des mortels peut acquérir, c’est bien l’homologation qui primera sur les autres facteurs.

 

En conclusion

Si les gommes du manufacturier au bibendum sont aujourd’hui largement répandues en première monte, et dans le monde entier, il n’est pas obligatoire de remplacer un pneu Michelin de votre monte d’origine par son alter ego – en dehors de quelques rares exceptions.

En revanche, il convient de veiller à respecter les homologations ayant servi à développer ce pneu d’origine, et pour vous aider à choisir le meilleur pneu au meilleur prix, n’hésitez pas à utiliser le comparateur Tiregom.fr.

 

Nos autres articles sur les pneus :

Tiregom

J'ai du flair pour les bonnes affaires et les actus au poil ! Passionné depuis toujours par cette chose ronde, en caoutchouc, que vous avez sur vos voitures. NON pas la balle de tennis sur l'attache remorque, je parle du PNEU !