Pneu crevé : 6 astuces pour éviter une crevaison

S’il y a une chose qui peut ruiner votre journée ainsi que votre bonne humeur, c’est bien le pneu qui crève quand on s’y attend le moins. Certes, vous savez peut-être déjà comment changer une roue crevée. Mais l’idéal serait de ne pas avoir à le faire. Car oui, il existe des techniques simples pour repérer un pneu abîmé, prêt à vous jouer un mauvais tour. Tiregom vous apprend à détecter les signes qui ne trompent pas et à adopter les réflexes simples pour éviter le pire. Tous nos articles concernant l’entretien de vos pneumatiques sont sur le guide !

Qu’est-ce qui entraîne la crevaison d’un pneu ?

 

Une mauvaise pression

 

Vos pneus sont conçus pour être utilisés à une certaine pression. Pour en savoir plus, lisez notre article sur la pression des pneus. Elle est en fonction du modèle de la voiture, de sa motorisation, ainsi que de la dimension du pneu.

À retenir

Une pression qui ne correspond pas aux standards de vos pneus provoque une usure anormale de la gomme, une surconsommation de carburant ainsi qu’un vieillissement accéléré du pneu, le tout entraînant un risque conséquent de crevaison.

Sous-gonflage : un pneu dégonflé, même légèrement, supporte moins bien le poids de la charge. Une usure anormale des côtés, voire des flancs du pneu, apparaît rapidement. Il est donc susceptible de surchauffer et d’éclater. Un autre symptôme serait la provocation d’une hernie du pneu : il s’agit d’une bosse qui apparaît sur le flanc abîmé du pneu et qui augmente les risques de crevaison, voir d’éclatement. Sachez qu’une hernie n’est pas réparable, il faudra donc changer intégralement le pneu !

Surgonflage : à l’inverse, des pneumatiques surgonflés entraînent une usure rapide de la bande de roulement (au centre), ce qui peut fragiliser la gomme et déchirer le pneu à tout moment.

 

Les différents types de gonflage d'un pneu

À gauche un bon gonflage, au milieu un sous-gonflage et à droite un sur-gonflage

 

L’usure des pneus

 

L’usure des pneus est une cause très courante de crevaison : on traine pour changer nos gommes, on attend le dernier moment, mais c’est trop tard !

Lisez notre article dédié pour savoir comment vérifier l’usure de vos pneus

 

L’entaille ou le choc violent

 

Parfois, on ne peut tout simplement pas anticiper la crevaison. Vos pneus ne sont pas infaillibles, même si vous en prenez le plus grand soin. Un choc avec un trottoir ou un objet tranchant peut créer une coupure et entailler la gomme. Dans ce cas, le pneu se dégonfle immédiatement et il est nécessaire de le changer au plus vite.

Trop tard, vous avez déjà crevé ? Pas de panique !

Les 6 astuces pour éviter une crevaison

 

Adoptez ces gestes simples pour ne plus avoir à faire face à l’immobilisation inattendue de votre véhicule et aux ennuis qui s’ensuivent.

 

1. Savoir évaluer l’usure et repérer une usure anormale

 

Pour évaluer l’usure de vos pneumatiques, rien de plus simple : des témoins sont présents sur la gomme, à l’intérieur des rainures. Ils mesurent 1,6mm, soit le minimum légal d’usure. Si la gomme de vos pneus se rapproche de cette mesure, il faut songer à les remplacer rapidement : des pneus trop lisses sont dangereux et illégaux.

Comment procéder ?

Prenez le temps d’analyser vos pneus : l’usure doit être homogène sur toute la gomme en contact avec la route. Si ce n’est pas le cas, elle provient très certainement d’une mauvaise pression (usure au milieu de la bande de roulement ou sur ses côtés) ou d’une anomalie mécanique comme un défaut de parallélisme (usure asymétrique) ou d’équilibrage (usure en facettes, localisée). Il est donc important de mettre en pratique les points 2 et 3.

 

2. Vérifier régulièrement la pression de vos pneus

 

Peu de gens le savent : la pression des pneus doit être vérifiée tous les mois. C’est beaucoup, et on parie que vous êtes comme nous : vous avez mieux à faire. Cependant, ce peu de temps perdu n’est rien comparé à celui que vous perdriez en cas de crevaison inattendue… Par ailleurs, en cas de changement brutal de température, il est également nécessaire de vérifier rapidement la pression de vos pneumatiques.

 

3. Vérifier régulièrement la géométrie et l’équilibrage

 

Le parallélisme des roues peut être mis à mal lors de chocs ou en roulant sur des surfaces irrégulières par exemple. Il est important de le faire vérifier pour éviter une usure anormale et prématurée des pneus. Un bon équilibrage est également essentiel : il permet d’atténuer les vibrations et ainsi d’augmenter la longévité de vos pneus.

Astuce Tiregom

De temps à autre, pensez également à permuter les roues de votre véhicule afin d’homogénéiser leur usure.

 

4. Choisir des pneus de qualité à l’achat

 

Il existe de nombreux modèles et marques, aux tarifs plus ou moins accessibles, chez Tiregom on propose plus de 200 marque de pneus, c’est pour dire. Comme bien souvent, la qualité est en fonction de l’investissement consenti. Vérifiez bien les performances kilométriques annoncées. Pensez-y : investir dans des gommes de qualité à l’achat évite bien souvent des frais futurs inattendus.

Lors de l’achat d’un véhicule d’occasion, n’oubliez pas de bien vérifier la qualité de ses pneus : s’ils sont déjà usés, il vous faudra rapidement mettre la main au portefeuille pour les remplacer.

 

5. Adopter un style de conduite mesuré

 

Qui veut voyager loin ménage sa monture ! Ne brusquez pas trop votre véhicule. Une conduite douce rallonge la durée de vie de vos pneumatiques. Évitez donc autant que possible les coups de frein brutaux, les accélérations franches, les virages serrés à vive allure et la vitesse soutenue sur de longues distances.

 

6. Utiliser un traitement anti-crevaison

 

Le gel préventif anti-crevaison. De nombreuses solutions existent sur le marché. Après injection via la valve de gonflement, le produit forme un film à l’intérieur du pneu qui empêchera les perforations futures, même profondes. Attention, le gel n’agit que si la coupure se situe sur la bande de roulement. En cas de déchirure au niveau du flanc, le traitement est inefficace.

Speedy propose par exemple le traitement permanent Stop-Crevaison, une solution complète dont l’objectif est de rendre le pneu increvable. La marque assure que le traitement peut supporter jusqu’à quatre crevaisons avant qu’une réparation soit nécessaire. L’intervention est facturée 79€ pour une voiture et 49€ pour un deux roues, une somme modique quand on évalue le temps et l’argent qu’elle va vous faire gagner !

La bombe anti-crevaison. Si malgré toutes vos précautions l’un de vos pneus vous abandonne au mauvais moment, il vous reste une solution de secours : la bombe anti-crevaison. Elle s’achète pour moins de 10€ en supermarché et se diffuse à l’intérieur du pneu crevé via la valve de gonflement. Il faut s’assurer au préalable que l’objet tranchant a été retiré de la gomme et que vos pneus sont « tubeless » (sans chambre à air). De même que pour le gel préventif, la bombe n’agit que pour des perforations situées au niveau de la bande de roulement. Enfin, n’oubliez pas qu’elle constitue une solution d’appoint ; il vous faudra ensuite vous rendre chez votre garagiste pour faire réparer ou changer le pneu endommagé.

 

Conclusion : la crevaison, plus qu’un mauvais souvenir !

 

Vous voilà maintenant expert anti-crevaison ! Les changements de roues sur le bord de la route, sous la pluie et juste avant un rendez-vous important, c’est de l’histoire ancienne. Prenez soin de vos pneus en sachant repérer leurs signes de faiblesse, afin qu’ils ne vous jouent plus de mauvais tour. Vos pneumatiques méritent toute votre attention : n’oubliez pas qu’ils sont le seul contact entre votre voiture et la route !

 

rouler en sécurité avec des pneus en bon état

 

Achetez vos pneus voiture jusqu’à -40%

Label vendeur appouve Tiregom

Sur Tiregom, c’est prix bas garanti, achat en confiance, mais surtout des vendeurs approuvés !

Posez-nous vos questions sur les pneus auto.

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez-moi !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !